A Way Out – Un bon moment d’évasion

Après le succès de Brothers: A Tale of Two Sons dont il était à l’origine, Josef Fares a créé avec une partie de l’équipe le studio de développement Hazlelight. L’objectif de la création de cette structure était de pouvoir proposer aux joueurs des expériences vidéoludiques originales où l’histoire serait le moteur du jeu. Je vais vous parle aujourd’hui du premier jeu de ce studio suédois est A Way Out est sorti le 23 mars 2018.

 

Accueil

L’histoire est donc celle de deux détenus dans les années 70 qui vont devoir s’entraider pour sortir de prison, puis durant leur cavale. L’originalité du jeu est qu’il ne peut se jouer qu’à 2, chaque joueur étant l’un des protagonistes. Dès lors, le jeu se déroule en écran splitté ce qui permet de voir évoluer son compagnon d’infortune et de se synchroniser. Les développeurs ont bien pensé le jeu car il n’est pas nécessaire que les deux joueurs possèdent le jeu, on peut inviter un ami à nous rejoindre du moment qu’il a un compte sur la même plateforme (par exemple origin sur PC).

La force du jeu est comme annoncé l’histoire, voir évoluer nos personnages qui ne se connaissaient pas au début de l’aventure, découvrir leurs histoires, leurs familles, les raisons qui les ont amenés en prison, celles qui les poussent à en partir à tout prix.

Je regrette quand même que l’histoire soit trop directive, nos choix sont souvent binaires et à la fin amènent au même point. Mais on passe un bon moment, peut-être un peu trop court (environ 6/7h) et une fois terminé, à part pour les fans de platine, pas d’intérêt à y rejouer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.