Edge of Tomorrow

Edge of Tomorrow est un film de science-fiction, sorti en 2014, basé sur le principe de la boucle temporelle. Ici pas de suspens, tout est dit dans le pitch Live. Die. Repeat.

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Depuis l’excellent Un jour sans fin (1993) avec Bill Muray, le cas des boucles temporelles a été exploité par plusieurs films ou série sans pour autant m’avoir convaincu. Ici, on a affaire à l’adaptation d’un manga All You Need Is Kill avec Tom Cruise dans le rôle principal! Il fallait donc que je le regarde.

Et c’était une erreur.

Oui j’ai trouvé que c’était bien réalisé, rythmé même si j’ai trouvé les batailles avec les mimics par moment trop brouillonne.

Oui l’histoire semble cohérente, l’explication de la cause de la boucle temporelle est intéressante.

Oui ça fait plaisir de retrouver Tom Cruise dans une grosse production de SF.

Mais malgré toutes ces qualités je n’ai pas accroché à l’histoire. Le côté amélioration au travers des ‘résurrections’ d’un personnage trouille au cul pour devenir un super soldat, c’est bof. De même que les mimics auraient du largement écrasé la race humaine bien plus vite étant donné leur puissance. Ce film reste cependant un bon divertissement, pas de nœud au cerveau à la fin, mais je crains que la suite annoncée  ne soit pas ma tasse de thé non plus.

Dans le genre boucle temporelle, j’ai préféré ARQ (2016) avec son côté huit-clos plus angoissant.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.