Erased – Boku dake ga inai machi

Dans cet anime, on va suivre l’histoire de Satoru Fujinuma, mangaka en devenir, qui, à 29 ans, travaille comme livreur dans une pizzeria en attendant… Mais faute d’investissement il ne parvient pas à aller au bout de sa démarche.

En parallèle, Satoru a également un pouvoir : quand un drame va survenir il peut remonter le temps de quelques minutes et changer le cours des évènements pour éviter la tragédie. Mais il n’a aucun contrôle sur ce pouvoir.

Et suite à un événement qui le touche directement, il retrouve 18 ans en arrière à un moment clé de sa vie. Va-t-il pouvoir changer le cours des événements ?

Les 12 épisodes de l’anime ne laisse pas de répits et nous un thriller bien ficelé, haletant. Difficile de s’arrêter car on a envie de connaître la suite.

J’ai trouvé vraiment très sympa ce concept de remonter dans le temps tout en gardant sa conscience d’adulte. Satoru se retrouve dans son corps de 11 ans avec son esprit de 29. Mais il a perdu ses repères, il ne souvient plus de tout, et le voir revivre cette période en sachant ce qui arrivé et une maturité plus grande est passionnant.

Par le passé je m’étais déjà fait cette remarque, qu’est-ce que je ferai si je pouvais revenir dans mon corps de CM2 mais en gardant tout ce que j’ai appris depuis. J’en suis toujours arrivé à la conclusion que je m’ennuierai fortement. Ce ne fut pas le cas pendant que je regardai Erased et si vous avez l’occasion n’hésitez pas, il vaut le détour.

A noter que le manga, dont a été tiré l’anime, a été publié en français en 9 tomes chez Ki-oon et qu’il existe également une adaptation en série télévisée par Netflix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.