Scoop : le fonctionnement

Comme vu dans l’article de présentation de SCOOP, cet outil permet d’installer des programmes en ligne de commande. Mais comment fonctionne-t-il ?
A priori, on peut très bien vivre sans le savoir mais, étant curieux, j’ai cherché et je vais essayer de vous en expliquer les grands principes.

Où s’installe SCOOP ?

Scoop s’installe dans $env:USERPROFILE\scoop, soit dans mon cas C:\Users\pprb\scoop.

Que trouve-t-on dans ce répertoire ?

D’autres répertoires!

apps qui contient les applications que vous allez installer (dont scoop),
buckets qui contient des dépôts git avec les description des installeurs,
cache qui contient les fichiers de cache (ancienne version, etc.),
persist qui contient pour certains programmes les fichiers qui ne doivent pas être écrasés lors des montées de version,
shims est un répertoire qui est ajouté à votre PATH d’utilisateur. Il permet d’ajouter dans le path des ‘raccourcis’ vers les applications installées.

Qu’est-ce que sont les buckets ?

Les buckets ce sont des ensembles de programmes ayant un ‘objectif’ commun. Cela permet de ne pas avoir accès à tous les programmes, mais seulement ceux pertinents.

Par défaut les programmes sont dans le bucket main mais il existe des regroupements plus thématique. Par exemple le bucket java va contenir les programme de l’écosystème tels que java, maven ou des versions d’openjdk.

Chaque bucket est donc un dépôt git, et pour chaque programme il existe un fichier json qui décrit le fonctionnement de l’installeur. Smart!

Comment ça marche ?

C’est donc tout simple, quand on exécute la commande scoop install, scoop cherche dans les buckets présents si le programme existe, si oui il va jouer les instructions d’installation correspondantes. Et le tour est joué!

Conclusion

A l’issu de ce petit article, vous avez les bases pour bien comprendre le fonctionnement de scoop. Je présenterai prochainement les principales fonctions de scoop. A bientôt!

(Note: Article originellement publié sur pprb.dev mais transféré ici).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.