Until dawn

Until dawn est un jeu vidéo sorti sur PS4 dont la particularité est que de vous faire jouer à tour de rôle les différents protagonistes de l’histoire et que vos décisions impacteront le déroulement de l’histoire sur le principe de l’effet papillon.

L’histoire

Ils étaient venus se retrouver dans un chalet isolé. La montagne les a piégés. Les signes ne trompent pas… les huit amis ne sont pas seuls…

Tandis que la peur et les tensions montent au sein du groupe, vous allez devoir incarner chacun des personnages, chercher des indices et démasquer le tueur. Le système « effet papillon » vous obligera à prendre des décisions vitales… chaque action affectera la suite de l’histoire… et le destin de chaque protagoniste.

Vous seul déciderez lequel des personnages sortira vivant de cette terrifiante épreuve

La jouabilité, la réalisation

Le jeu est assez facile à prendre en main et pour à peine caricaturer c’est une succession de déplacement et de QTE, on ne peut pas vraiment perdre, enfin juste perdre des personnages.

Cependant par certains aspects le jeu est un peu en dessous des standards qu’on pourrait attendre sur PS4. Peut-être est ce du au fait que le jeu était initialement prévu sur la petite sœur.

La vue à la troisième personne et le suivi du personnage que l’on joue ne pose pas de soucis. Mais les personnages ne sont pas capable de courir dans les escaliers, c’est vrai que c’est dangereux, mais ici c’est très frustrant et ça casse un peu l’ambiance.

La modélisation des personnages est plutôt bien faite puisque basé sur des acteurs plus ou moins connus. On retrouve par exemple Hayden Panettiere (Heroes) et l’excellent Rami Malek qui tient le rôle titre dans le non moins excellent Mr. Robot. Mais ça manque un peu de finesse sur les détails, les dents par exemple trop parfaite.

La bande son a été confié au compositeur Jason Graves qui est un spécialiste du genre. Il a œuvré sur de nombreux jeux vidéos (Dead Space, Tomb Raider, …) et le résultat est parfait. L’ambiance du jeu est principalement porté par ses compositions.

Mon avis

Le jeu n’avait pas pour prétention de renouveler le survival horror mais d’être immersif et de donner au joueur le premier rôle au travers de ses choix. Sur ces points le pari est réussi.

L’ambiance est très bonne et on se laisse facilement prendre au jeu. On se surprend même à sursauter par moment (je ne suis pas une référence en la matière).

Par contre, très rapidement les 8 protagonistes m’ont énervé. Leur réaction et leur comportement sont reflète parfaitement l’image que l’on pourrait se faire de jeune au travers du prisme de la télé réalité, mais c’est super frustrant pour un adulte de gérer une bande de niais. Très vite, je me suis pris à l’envie de finir le jeu avec aucun survivant et c’est possible!!!

Une belle expérience mais un peu frustré par le côté niais des 8 personnages.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.